Apprendre le piano nous rend plus intelligents : la légende de “l’effet Mozart”.

L’apprentissage du piano nous rendrait-il intelligents ?

Au fil des ans, de nombreuses études ont été menées qui tendent à prouver les bienfaits de cet instrument à cordes sur la santé, le bien-être et les capacités intellectuelles.

Et si vous êtes curieux, vous trouverez des dizaines d’études sur Internet.

Mais avez-vous déjà entendu parler de “l’effet Mozart” ?

Il doit son nom au génie absolu du piano et de la musique classique, Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), et fait référence à une sorte de phénomène neuromusical… En 1993, le monde scientifique, représenté par Rauscher, Ky et Shaw, s’est approprié la musique classique pour expliquer dans le magazine Nature ce que l’on appelle “l’effet Mozart”.

Les trois scientifiques ont démontré que plusieurs élèves qui ont participé à leur expérience, qui consistait à écouter une sonate de Mozart, étaient plus aptes à résoudre différentes tâches d’ordre spatio-temporel. Un effet qui disparaîtrait après 10 minutes. Jouer du piano, ainsi que les œuvres de Mozart, rendaient les élèves plus “intelligents”.

En 1997, une étude similaire a été menée auprès d’enfants qui a montré que les leçons de musique leur permettaient d’augmenter leur “raisonnement spatial”. Un an plus tard, une autre expérience a été réalisée avec des rats de laboratoire, auxquels ils ont soumis les compositions de Mozart pendant leur croissance, ce qui leur a permis d’être plus efficaces dans les labyrinthes.

Par conséquent, on pourrait considérer que jouer du piano et jouer les œuvres de Mozart, cela permettrait-il d’augmenter l’intelligence ?

La légende de “l’effet Mozart” a fait le tour du monde et est devenue une sorte de mythe. Toutefois, nous devons savoir que les scientifiques ont fait preuve d’un certain scepticisme à ce sujet.

L’étude de Christopher Chabris témoigne du fait qu’en 1999, il a réalisé 16 études sur le phénomène des neurosciences. Il conclut ensuite que l’effet était trop faible pour être valide, ce qui n’empêche pas certaines personnes de penser qu’apprendre à jouer du piano avec Mozart les rend plus intelligentes.