Clôture électrique : comment est la loi d’usage ?

L’importance d’avoir des solutions technologiques qui offrent plus de protection pour notre maison est indispensable, et la clôture électrique est l’un des bons équipements à cette fin.

C’est une solution pour entraver le travail d’invasion des cambrioleurs.

Ainsi, dans le présent article, nous aborderons le fonctionnement d’une clôture électrique et la façon dont le projet de loi traite de la question en question. Suivez-le !

Comment fonctionne ce système ?

Les clôtures électriques fonctionnent au moyen d’impulsions de tension avec l’utilisation de fils chargés d’énergie qui émettent des ondes de choc.

De cette façon, il suffit de toucher un doigt pour prendre une décharge de 18 mille volts, environ.

L’équipement génère des impulsions par seconde de sorte que s’il y a un fil interrompu, il peut déclencher l’alarme d’alerte.

Actuellement, certaines entreprises offrent le service de surveillance de l’état de leur système de clôture électrique au moyen d’une application mobile.

Quelles sont les applications de la clôture électrique résidentielle ?

La clôture électrique est généralement installée dans les murs ou les grilles autour du périmètre à protéger, qui ont des tiges galvanisées et du fil en acier inoxydable.

Par conséquent, l’équipement peut être utilisé pour protéger les maisons, les condominiums, les magasins et les écoles, ayant de nombreuses applications.

Cependant, il est essentiel de respecter ce que la législation établit sur l’installation des clôtures électriques afin de ne pas avoir de problèmes en matière de justice.

Consultez ci-dessous quelques-unes des principales normes que vous devriez suivre.

Comment la loi aborde-t-elle la question ?

L’utilisation des clôtures électriques est réglementée par la loi 13.477, qui a été sanctionnée le 30 août 2017 et stipule des règles spécifiques pour leur installation.

Il est essentiel d’être conscient de ces exigences pour éviter les problèmes d’inspection. Voir, ci-dessous, comment procéder.