L’historique de la calculatrice

Pouvez-vous imaginer votre vie sans calculatrice ? Comment serait-il possible de faire d’énormes calculs sans l’utiliser ? Pouvez-vous imaginer des ingénieurs, des mathématiciens, etc. devant faire d’énormes calculs manuellement ?

On croit que la première calculatrice de l’histoire fut l’abaque, créé par les Chinois au VIe siècle avant Jésus-Christ. L’abaque se compose de fils parallèles et de rondelles qui glissent sur ces fils. Dans le boulier il est possible d’effectuer des opérations de soustraction et d’addition.

En 1642, l’abaque a subi une grande évolution, causée par le mathématicien français Blaise Pascal. Fils de percepteur, pour aider et accélérer le travail de son père, Pascal invente une machine à calculer automatique. Sa machine n’avait que les opérations de soustraction et d’addition.

Après quelques années, l’Allemand Gottfried Wilhelm von Leibniz réussit, par ses calculs, à concevoir une machine capable d’effectuer les autres opérations. Cet instrument était appelé “roue graduée”. Son coût étant encore très élevé, seules quelques personnes ont pu utiliser cet instrument.

Au fil du temps, il était nécessaire d’avoir des calculatrices plus petites et plus abordables. Puis, en 1947, l’Autrichien Curt Herzstark développa la conception de la première calculatrice mécanique, réduite à la taille d’une tasse. Le développement s’est produit alors que Curt était prisonnier dans le camp de concentration nazi. Cependant, il n’a pu terminer son projet qu’à sa libération. Les ventes de ses calculatrices durèrent jusqu’en 1973, lorsque les calculatrices électroniques apparurent.

De nos jours, les calculatrices, en plus d’effectuer des opérations arithmétiques de base, peuvent exécuter des fonctions trigonométriques normales et inverses, et peuvent stocker des données et des instructions dans des registres de mémoire, ce qui les rapproche des petits ordinateurs. De nombreuses calculatrices utilisent des modules logiciels préprogrammés et réversibles, avec plus de 5 000 instructions.